Charlie ramène sa science


Charlie ramène sa science (Vuibert, 341 pages) est une compilation des billets de Guillaume Lecointre et d’Antoine Fischetti parus dans Charlie Hebdo, à l’époque où Siné bossait encore pour eux avant de se faire virer comme un malpropre pour une vanne pas très proprette certes, mais loin du meilleur de son pire.

Premier bon signe, les billets, pourtant publiés dans un hebdomadaire, n’ont pas pris une ride. Comme quoi, vulgarisation scientifique peut être miscible avec actualité scientifique. Autre bon signe, on en apprend à chaque page et dans les quatres parties qui collent aux acceptations du mot science, telles que définies par Sokal et Bricmont (oui, le même) et Bricmont[^1]. La science comme :

  1. processus rationaliste ;
  2. institution
  3. ensemble de connaissances ;
  4. champ d’application de ces connaissances.

Amateur de vulgarisation et de science, ça me gonfle en effet un peu de lire toujours les mêmes thémes éculés à longueur de Science et Vie, de bouquins, de blogs et j’en passe.

Là, quand on a un sujet de d’actualité (OGMs, nucléaire, etc.), c’est à dire de psychose médiatique ou de fantasme technoscientifique, c’est un éclairage latéral qu’on nous propose. Pile poil sur les zones d’ombres sans lesquelles tout le beau discours scientifique, bradé en quelques lignes, s’effondre.

Les auteurs se lâchent, mais ce n’est jamais gratuit et mieux, toujours précis et documenté.

En bref, du journalisme scientifique de qualité et engagé qui plus est. De la vulgarisation scientifique comme elle devrait être: belle et rebelle.

[^1] : Impostures intellectuelles, 1997, Odile Jacob, 276 pages)

Vincent Bonhomme

Vincent Bonhomme

The opposite of play is not work, it's depression


rss facebook stack overflow twitter github youtube mail spotify instagram linkedin